Your address will show here +12 34 56 78

Femmes Autochtones

Mariam a grandi parmi des femmes et des hommes Touareg, incluant ses sœurs qui ont toujours été engagées pour la protection et le bien-être de leur peuple. Elles ont créé l’ Association Tinhinan Sahel en 1994 dont le but est de contribuer au développement des femmes nomades dans la région du Sahel, principalement au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Mariam est investie dans le travail de cette association depuis sa création. Elle a par exemple travaillé au sein du groupe de travail sur la nutrition dans le cadre du Programme alimentaire mondial afin d’évaluer le niveau de malnutrition parmi les peuples nomades déplacés en raison des inondations (Touareg et Peul) au Burkina Faso en 2007. Elle a participé et facilité plusieurs activités de renforcement des capacités sur les instruments de droits humains (Convention 169 de l’OIT relative aux peuples indigènes et tribaux) et contribué aux déclarations et publications de l’association, principalement en lien avec la santé et le bien-être, mais également à la paix, au développement et aux droits humains. Elle s’est aussi exprimée au nom de l’association et principalement pour les femmes touarègues au cours de différentes rencontres et processus (IPQA, FAO et Forum Politique de Haut Niveau).


En 2016, dans le but de poursuivre son engagement communautaire, tout en continuant de contribuer au travail de l’Association Tinhinan Sahel, Mariam a fondé avec d’autres femmes au Canada l’Association Tinhinan Canada dont l’objectif est de construire des ponts entre les peuples autochtones et les immigrants à travers l’éducation et le partage de culture.


Mariam a à cœur non seulement les femmes de ces deux régions (Sahel-Canada) mais toutes les femmes autochtones. Elle s’est ainsi fortement affirmée pour que les femmes autochtones soient intégrées au travail de l’IPQA des Nations-Unies et s’est positionnée comme alliée des femmes autochtones dans plusieurs espaces internationaux, y compris la Commission de la condition de la femme, la Zone média des femmes autochtones, le Forum politique de haut niveau sur les Objectifs de développement durable, le Women Deliver, la Conférence internationale sur le Développement de la Population.


Deux contributions récentes par Mariam:

  • L’élaboration de la Recommandation générale au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, recommandation soumise par la Clinique sur les droits de l’Homme de l’École de droit de l’Université de Miami (2021) en collaboration avec le Forum international des femmes autochtones (FIMI).
  • Membre du Comité consultatif mondial de l’Alliance globale des peuples autochtones, justice de genre et paix, une initiative menée par des femmes autochtones et soutenue par l’Université de Columbia et l’Université d’Harvard.
en_CAEnglish (Canada)